lundi 19 décembre 2011

La courbe en S: cohabitation de solutions

Un excellent indicateur pour surveiller les évolutions des produits, c'est bien la courbe en S. Derrière celle-ci se cachent beaucoup de choses permettant de se projeter dans l'évolution des produits.
Un de ces points est la "cohabitation" de solutions. celle-ci s'observe fréquemment, et il est de mon point de vue intéressant de le rappeler.

L’icône que j'emploie pour symboliser les courbes en S, les "bateaux" (voir ci-dessus) illustre parfaitement ce propos.
Ainsi, dans cet exemple trivial, on y voit le concept de cohabitation. Dans ce schéma, le premier bateau qui apparaît est un bateau mu par des rames. Ensuite, apparaît un bateau à voile, mais qui conserve des rames.
Puis un bateau à vapeur, mais conservant des voiles....
Lors de leur apparition, les nouvelles technologies sont peu fiables, moins performantes que les technologies largement déployées et en place depuis longtemps.
Ces nouvelles technologies se cherchent, et utilisent dans cette étape, les lois 1 à 3. Dans cette phase de maturation, les technologies plus anciennes assurent les fonctions requises bien mieux que les nouveaux entrants. Mais les avantages apportés par les nouveaux venus finissent par emporter l'adhésion du marché.  Cette période de cohabitation se vérifie toujours, avec soit deux produits de technologies différentes se trouvant simultanément sur le marché, soit un produit portant les deux technologies. Le cas de cohabitation de solutions peut être illustré par l'existence et la production  de platines pour disques vinyles conjointement avec l'arrivée des premières platines laser.
Un autre point est que l'avènement d'une technologie ne sonne pas le glas des prédécesseurs.
Chaque génération de produits apporte son lot de solutions, mais aussi son quota de nouveaux problèmes, et, ce faisant, de nouvelles contradictions à résoudre. Ce qui pousse à la création d'un nouveau produit, c'est la résolution de problèmes. Ceux-ci étant solutionnés, de nouveaux apparaissent, qui n'existaient pas auparavant (voir pour cela la dimension fractale des problèmes). Ainsi, les anciennes générations conservent certains avantages et, même si elles ont perdu le leadership, elles peuvent continuer à exister dans des marchés de niche. Dans ces niches, les produits continuent à évoluer avec des innovations incrémentales, ou en utilisant de nouvelles technologies apparues, mais sans pour autant changer de courbe en S. La courbe en S, pour ces produits, est dans sa partie haute, et les gains en performance des systèmes dans cette phase sont minimes et relèvent de l'optimisation.
Enfin, pour en revenir aux bateaux, les voiliers ne disposant que du vent comme source d'énergie, et celle-ci pouvant soit faire défaut, soit n'être pas suffisamment contrôlable, il est normal de conserver comme source auxiliaire de travail, soit des rames, soit un moteur d'appoint, permettant de compenser les aléas de la source principale d'énergie.
Enregistrer un commentaire