jeudi 15 mars 2012

La maison de la qualité

En conception, ou plus simplement en résolution de problèmes, il existe de nombreuses approches possibles.
Chacune de ces approches est en général dotée d'outils qui sont conçus pour mettre en application l'approche retenue.
L'avènement de la qualité a apporté son lot d'outils, chacun ayant un objectif bien précis. Je voudrais ici parler de la maison de la qualité, qui est un très bon outil pour identifier les paramètres d'un système qui sont attendus par le client.
Il existe une très bonne description de cet outil sur cette page .


Lors de l'utilisation de cet outil, on est amené à mettre en évidence des "corrélations négatives" entre paramètres.
Comme exemple de corrélation négative, on prend le cas où l'on veut qu'un objet soit être léger pour satisfaire une attente 1 et soit lourd pour satisfaire une fonction 2
Ce cas de corrélations négatives est très intéressant, car amenant la révélation de la contradiction.

Du coup, les paramètres techniques apparaissent sous forme Attente 1 et Attente 2, et peuvent être traités sous forme de contradiction technique. Les deux attentes doivent être traduites sous forme de paramètres de la matrice pour pouvoir résoudre le conflit.
La contradiction physique, elle, apparaît sous la forme de la corrélation négative (être lourd dans un cas, et léger dans un autre). On peut alors envisager l'utilisation des principes de séparation pour trouver une solution innovante.

Voila encore un exemple du couplage possible de différents outils pour innover. La robustesse des outils qualité permet souvent de faire une très bonne description du problème, et de préparer le terrain pour les phases de recherche de solutions innovantes.


Nota: Merci à Christian Hohmann de m'avoir permis de citer son article sur la maison de la qualité.
Enregistrer un commentaire