vendredi 23 mars 2012

Loi #6: Transition vers le super système

Après la loi #5 (développement inégal), voici la troisième et dernière loi cinématique: Transition vers le super-système.
Nous allons voir la complémentarité de cette loi avec la précédente.
 La loi précédente s'intéressait à ce qui compose le système, ses sous-systèmes. Cette nouvelle loi va, elle, s'intéresser au super-système. Ainsi, plutôt que regarder l'intérieur du système avec la loi #5, on va se concentrer sur l'extérieur de celui-ci.

Tout système, au cours de son évolution, finit par être intégré à un super-système. Ceci se produit lorsque le système ne peut plus évoluer par lui-même.
Une fois cette intégration faite, le système continue son évolution en tant que sous-système.
Un exemple peut être le smartphone. Au début des téléphones portables, bien peu de fonctions étaient intégrées. La calculatrice a été certainement parmi les premières. Celle-ci a donc "disparu" pour faire partie d'un système plus grand, le téléphone. Ce faisant, la fonction principale de la calculatrice (calculer) est devenue une fonction secondaire dans le système du téléphone.
Puis, sur ce même exemple, de nouvelles fonctions sont apparues, telles que GPS, ...
Quant à savoir si c'est le GPS qui a acquis une fonction de téléphone, ou le téléphone qui a en plus la fonction GPS, c'est l'usage que l'on fait de l'objet qui le définit, à travers sa fonction principale utile. L'objet en question est un "téléphone augmenté", et donc c'est dans ce cas le GPS qui a été intégré au téléphone et non l'inverse. On pourrait aussi citer la fonction PDA (personal data assistant), l'écoute de MP3, et bien d'autres.
Parmi d'autres exemples, il y a l'imprimante multi-fonction (imprime, scanne, photocopie, stocke des images, permet des retouches, ...)
Cette loi est bien sûr placée dans la partie haute de la courbe en S, celle précédant le saut.
Enfin, et c'est une règle générale, toute combinaison de système est plus grande que la somme des système qui le composent. Parmi les jeux que nous avons développé, il en est un, le jeu "Unification Sports", qui utilise ce principe. En associant deux sports, on obtient bien sûr des variantes de chacun des sports, mais aussi quelque chose de nouveau. Ce principe est applicable aux systèmes techniques, et leur fusion fait émerger de nouveaux objets avec des propriétés originales qui n'étaient pas présentes dans les systèmes constituants.

Enregistrer un commentaire