samedi 15 février 2014

Amazon et les drones

Petite incursion dans l'actualité:
Il y a peu, Amazon a fait le buzz en présentant son projet de livraison express à l'aide de drones.
UPS a fait de même quasiment en même temps, ainsi que Deutsche Post, Google,...
Et tout ceci a depuis été repris dans nombre de magazines, vantant tous les nouvelles applications envisageables avec cet objet.



Ce sujet va me permettre d'évoquer ce qui peut arriver quand un concept "hors cadre" fait son apparition.


Ce système de livraison est en rupture de tout ce qui se fait. Et c'est vrai que le bénéfice client est plutôt intéressant.
Il n'en reste pas moins que de nombreux points ne permettent pas à ce jour d'utiliser ce dispositif.

Le plus contraignant est la réglementation aérienne. On parle ici d'éléments "incontournables" du super-système: le cadre réglementaire. Mais ce n'est pas un élément incontournable, car la réglementation finit par s'adapter aux conditions.

L'utilisation des drones va s'étendre de façon très rapide à d'autres secteurs. il est déjà utilisé dans le cas d'inspection de lignes électriques aériennes, et verra d'autres usages (contrôle, surveillance, mesure... s'accroitre)  

Pour exemple, et même si cette abrogation de l'ordonnance est tardive, (213 ans après la promulgation du texte en question).
" le 6 février 2013. – Le ministère du droit des femmes, répondant à une question écrite au Sénat précise clairement que l'ordonnance du préfet de Paris de 1800 interdisant « le travestissement des femmes » (port du pantalon) n'est plus en vigueur" (Extrait de WikiNews)
Même si la portée et le cadre sont différents, il peut en aller de même de la réglementation aérienne.
De plus, les règles de respect de la vie privée ont aussi droit de cité, et impactent l'utilisation de drones en général.

Plus pratiquement, Amazon ne dispose pas d'un maillage suffisant en centres logistiques, et donc cette annonce n'est pour l'heure qu'un coup de pub et une démonstration de savoir faire plus qu'une réelle orientation stratégique.

Voilà, bien des freins apparents, mais qui ne laissent pas présager nécessairement de l'abandon de ce concept.

Encore un autre exemple du passé (encore parisien):
Lorsque les premières automobiles sont apparues, elles furent interdites dans Paris au motif qu'elles effrayaient les chevaux.
Quelques années plus tard, l'utilisation des chevaux dans Paris fut réglementé car ces derniers gênaient la circulation automobile...

Dans tous les cas, la réglementation finit par s'adapter à la réalité terrain. Les drones, comme les automobiles de l'exemple ci-dessus, commencent par être "hors la loi", puis finissent par influer sur le cadre réglementaire (qui fait partie de leur super-système)  jusqu'à trouver une place reconnue.



Et enfin, une parodie du concept d'Amazon



L'utilisation des drones va s'étendre de façon très rapide à d'autres secteurs. il est déja utilisé dans le cas d'inspection de lignes électriques aériennes, et verra d'autres usages (contrôle, inspection, ...) se développer.
Et un dernier petit exemple... Kwid

  


Enregistrer un commentaire